© 2017 Antoine Maréchal Abram

Kürbis : le séchage des gourdes

Voici quelques règles qui vous garantiront de bons résultats malgré de possible pertes

 

- Conservez les pédoncules sur les gourdes

- Entreposez des gourdes dans un endroit sec à température ambiante, voir faible. évitez les tapis et moquettes...

- Ne laissez pas les moisissures se développer. Essuyez les à l'aide d'un chiffon doux et humide.

 

 

 - Vos gourdes changent de couleur ?  c'est bon signe! Inversement, si elles ne semblent ne pas avoir évolué depuis 5 à 6 mois, elles risquent de se ratatiner comme un ballon dégonflé. Le séchage est alors raté (gourde de gauche sur les photos ci dessous)

 

Des exceptions qui confirment la règle

Suite à une récolte un peu tardive après une première gelée, j'ai entreposé des gourdes dans les même conditions que les précédentes, c'est à dire au sec et à température ambiante (+/- 15°C)

 

 

Les gourdes ont présenté de plus en plus de traces de moisissures alors que celles cueillies en septembre étaient bien plus saines. La peau commençait à pourrir malgré les soins pour éradiquer la moisissure. Certaines étaient même molles par endroit ! En décembre, j'ai fait une croix sur ces gourdes récoltées tardivement et je les ai déposées à l'extérieur à côté de mon bac à compost...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En février à ma grande surprise, j'ai découvert que les gourdes que je pensais perdues étaient en train de sécher. Elles avaient même de l'avance par rapport aux gourdes entreposées en intérieur. Mieux encore : elles étaient devenues saines! 

 

Faire sécher ses gourdes à l'extérieur malgré l'exposition à la pluie et aux intempéries est donc tout à fait possible!

 

Quelques photos du processus de séchage

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Please reload

Recent Posts

July 7, 2019

December 18, 2018

Please reload

Stay Up-To-Date with New Posts

Search By Tags

Please reload