Réaliser un xylophone

 

Le xylophone est un instrument de musique constitué de lames qu'on frappe avec des petits maillets. Son nom est une agglomération des racines grecques xylo : bois et phon : son. À l'origine, les lames étaient toujours en bois. Il en reste ainsi dans la langue savante.

 

Dans ce tutoriel, les quantités de bois et de matériaux ont été calculées en fonction de la réalisation d'un xylophone pentatonique à13 lames. 

 

Matériaux nécessaires :

  • lames d'une essence de bois qui sonne. (J'utilise du bardage de padouk aux dimensions suivantes : 58mm de largeur sur 18mm d'épaisseur.)

    le muira piranga est également une essence qui sonne très bien.

  • tasseaux de bois contre collé. Dimensions : 24mm sur 40mm longueur : 2,40m

  • drisse ou corde en nylon noire de 3mm de diamètre.

  • Pitons 4,5mm de diamètre et 35mm de longueur

  • colle à bois

  • manche à balais

  • chambre à air

  • ruban adhésif double face

  • colle néoprène

  • huile de lin et sicatif

Si l'on veux accroître la puissance sonore du xylophone, il faudra prévoir des résonateurs tels que des tubes (bambou, PVC) ou bien des calebasses.

 

Outillage nécessaire :

  • Un masque à poussières

  • scie égoïne

  • équerre

  • mètre

  • serre joints

  • perceuse à colonne

  • un aspirateur

  • pinceau

 

Travailler dans un endroit aéré. Les poussières des bois sont souvent nocives.

 

 

Étapes de réalisation :

 

1. Réalisation des lames

 

Couper une lame de bois de 50 cm à 60 cm de long. Ce sera la lame qui fera la note la plus grave. La maintenir à 1 cinquième de sa longueur et définir la note qu'elle produit en tapant dessus.

Procéder au premier accordage :
Si la note est trop basse alors raccourcir la lame jusqu'à obtenir la note souhaitée.
Si la note est trop haute, alors retirer de la matière au centre de la lame à l'aide de la scie.


Attention : la hauteur de la note peut chuter très rapidement !
Poncer les arrêtes des lames de manière à avoir une lame agréable au touché
Procéder à un 2ème accordage après le ponçage des lames.
Répéter les étapes précédentes pour les lames suivantes. Les prochaines lames seront plus courtes, de 50mm à 1cm en fonction de l'intervalle.
Remarque : plus la lame est courte, plus la note est haute. Cependant, la théorie du monocorde ne s'applique pas aux lames ! (la densité du bois est trop variable).
Passer les lames à l'huile de lin.

Pour mon xylophone les côtes des lames ont été les suivantes. Elles sont données à titre indicatif.

 

2) réalisation du cadre


 

Noeuds vibratoires

 


Il existe sur chaque lames deux zones que l'on appelle les noeuds vibratoires. Situés à peu près au cinquième de chaque extrémité ces zones ne vibrent pas car les ondes s'annulent. Lorsque l'on tient une lame au niveau d'un noeud vibratoire qu'on la fait vibrer, les vibrations ne sont pas étouffées et la lames résonne de manière optimale.

 

Définir les noeud vibratoires de chaque lame et les noter au crayon
Percer chaque lame sur la tranche au niveau de chaque noeud vibratoire
Disposer les lames les unes par rapport aux autres et dans l'ordre
Les noeuds vibratoire définissent alors 2 axes (là où passera la corde pour fixer les lames.)

 

 


Disposer les tasseaux au dessus des noeuds vibratoires.
Le cadre du xylophone se dessine définir les extrémités du cadre.
Prévoir 14 cm de longueur avant la lame la plus grave et 8 cm de plus après la note la plus aigüe. Couper les tasseaux et définir les 2 autres côté du cadre. Le cadre doit avoir la forme d'un trapèze.
Réaliser 2 encoches sur chaque tasseau de manière à ce qu'ils puissent s'emboîter et former ainsi le cadre.

 


Coller les tasseaux au niveau des encoche à l'aide de colle à bois. Maintenir les emboîtement à l'aide de serre joints.
Disposer les lames sur le cadre de manière à ce que les noeuds vibratoire soient bien sur les axes du cadre.
Entre chaque lame définir le point sur lequel vous visserez votre piton.
Retirer les lames et visser chaque piton jusqu'à ce que la partie filetée du piton soit dans le bois. Redisposer les lames, enfiler la drisse à partir des graves, tendre légèrement la drisse et faire un noeud au niveau de la partie la plus aigüe

 

4. Accroître la puissance sonore du xylophone.

 

Le xylophone va gagner en puissance si l'on amplifie le son produit par chaque lame. On s'oriente alors vers un instrument du type balafon si l'on utilise des calebasses ou bien marimba si l'on se sert de tuyaux. 

Un article sera prochainement conçu spécialement à ce sujet.

 

 

 

 

 

Please reload

Recent Posts

July 7, 2019

December 18, 2018

Please reload

Stay Up-To-Date with New Posts

Search By Tags

Please reload

© 2017 Antoine Maréchal Abram